Benjamin FAU

 

Curieux et pratiquant différents genres musicaux, à travers la guitare, la direction de chœur et la direction d’orchestre, Benjamin a commencé l’apprentissage de la musique à 13 ans par l’étude de la guitare dans des styles variés, allant des musiques populaires au jazz, en passant par le blues, le flamenco et la chanson française. Son éclectisme lui a rapidement permis de se produire professionnellement comme accompagnateur et arrangeur en concert, en studio, et n’a jamais négligé la musique populaire. Il a parallèlement étudié la guitare classique avec Olivier Priester et ses études musicales ont été partagées entre une maîtrise de musicologie à l’université de Paris 8 et des prix de formation musicale, d’harmonie et de contrepoint au conservatoire Hector Berlioz de Paris (classe de Jean-Michel Bardez).

 

Il a joué au sein du duo "Cordes Intimes" dans un répertoire original d’œuvres pour soprano et guitare classique de la Renaissance à la musique contemporaine (plusieurs créations).

Benjamin a commencé à étudier la direction d’orchestre et de chœur à partir de 2002, et a fondé l’orchestre Euphonia afin d’aborder concrètement la direction d’orchestre (œuvres de Beethoven Berlioz, Caldara, Vivaldi, Pergolesi).

Il a effectué ses études de direction d’orchestre auprès d’Adrian McDonnell au conservatoire Frédéric Chopin, de Jean-Jacques Werner à la Schola Cantorum, puis s’est consacré à l’étude de la phénoménologie musicale pendant 5 ans au sein de l’académie Celibidache auprès du maestro Konrad von Abel (formation en France et en Allemagne), qui a affiné sa façon d’aborder le travail musical.

Sa connaissance du répertoire vocal l’a amené à travailler comme directeur musical de la "Compagnie Manque Pas D’Airs" pour leur production d’Orphée et Eurydice et de Didon et Enée avec plus de 50 représentations au Théâtre Mouffetard.

Depuis 2011, il dirige tous les ans des stages de chœurs en France et en Suisse (Die Schöpfung de Haydn, Carmina Burana, Messe en ut mineur de Mozart, Requiem de Haydn, Requiem de Verdi).

Il est actuellement le chef de trois formations : le Chœur du Mesnil (répertoire d’Oratorio avec dernièrement la Misatango de Martin Palmeri et le Stabat Mater de Dvorak), le Chœur Eolides à Paris qu’il a fondé il y a douze ans et qui donne la priorité au travail vocal a cappella, et depuis peu le groupe vocal Voci di Donne dans la Vallée de Chevreuse.

Citons également la création de La Voix des Océans d’Antonio Santana, grande fresque symphonique avec l'orchestre "La Primavera" de Biélorussie.

Enfin, il a dirigé la Messe de la Délivrance de Théodore Dubois en novembre 2018 à Versailles et à Paris dans le cadre des commémorations du Centenaire de la fin de la guerre 1914-1918, ainsi qu'en novembre 2019 aux Invalides à Paris, en l'honneur de Maurice Genevoix. 

 

Ecrire à Benjamin FAU